Bienvenue

En attendant la construction de ce site, vous pouvez regarder ce documentaire animé "Un présent sans lendemain" qui explique clairement pourquoi la décroissance est imminente et qu'il faut s'y préparer:

Un présent sans lendemain

La décroissance

Le constat est clair et sans appel: il est impossible d'avoir une croissance infinie, même de 1% par an, dans un monde fini. De plus, les ressources de celui-ci ont déjà été utilisées très largement en quelques dizaines d'années seulement, et l'empreinte écologique de notre mode de vie actuel est telle que la planète n'absorbe plus les rejets et déchets depuis les années 80. Pour prendre un exemple, il faudrait 2,5 planètes pour continuer à consommer comme un français moyen, or, nous n'en avons qu'une.

Toute politique visant à augmenter la croissance économique nous amène donc dans le mur.
Tout politicien qui se revendique de cette doctrine économique de la croissance est un irresponsable, un ignorant ou un menteur, souvent les trois.
Il n'y a pas non plus de "croissance verte", toute croissance nécessite non seulement des ressources mais aussi de l'énergie, que nous consommons déjà beaucoup trop. Nous gaspillons 40% de ce que nous produisons au niveau alimentaire, n'y a-t-il pas des pistes à explorer à ce niveau, avant de faire croire que le système peut continuer si on le repeint en vert?

Il serait d'ailleurs inutile de vouloir continuer à miser sur la croissance quand on sait que 1% des personnes les plus riches détient plus de la moitié des richesses mondiales.
Pire, si on calcule la répartition des 75.000 milliards de dollars de liquidités qui circulent dans le monde, 42,5% sont détenus par 0,1% de la population. Jamais dans l'histoire de l'humanité on a assisté à autant d'inégalité sociale, qui va mécaniquement continuer à s'accroître.
Il ne s'agit donc pas d'augmenter les richesses, mais de mieux les répartir, et produire uniquement le nécessaire, au lieu de s'orienter vers le luxe (orientation qui est elle-même  une conséquence de la paupérisation, puisqu'on produit pour ceux qui peuvent payer). De ce point de vue, le système capitaliste libéral est totalement obsolète (de même que tout système oligarchique). Les gouvernements étant issus des élites libérales, ou des idéologies productivistes, il ne faut en aucun cas miser sur la politique politicienne pour nous sortir de cette gestion suicidaire. Reste la possibilité de s'organiser de manière coopérative, horizontale, depuis la base, pour se réapproprier les éléments essentiels d'une vraie économie durable et sociale, ce qui correspond au socialisme libertaire, aussi appelé anarchisme.